vendredi 2 août 2013

Un travail de timbré

Engelhardt, forgeron et philatéliste
Le 10 juin 1875 à Saint-Dizier, Guillaume Gustave Rudolphe ENGELHARDT journalier, épouse Marie Elisabeth BECKAER de Chamouilley.
L'époux, de nationalité allemande est né le 5 août 1848 à Hanovre, de Jean Guillaume Engelhardt, secrétaire, et de feu Marie Catherine Willemine Kaye, sa mère décédée depuis 1852.
L'épouse est quand à elle haut-marnaise puisqu'elle est née le 3 octobre 1837 à Chamouilley, de Antoine Beckaer et de Madeleine Guillaumet. Elle perdra sa nationalité française de par son mariage avec un allemand.

Cette nationalité française, Guillaume Gustave Rudolphe Engelhardt l'obtiendra quelques années plus tard par naturalisation. Le couple demeurait rue du collège. Sans enfant, et son épouse décédée, Guillaume Gustave Rudolphe Engelhardt consacre son temps libre à la philatélie.  Il exécute un véritable travail d'artiste en collant sur une assiette de multitudes de morceaux de timbres choisis avec minutie pour réaliser cette composition patriotique qui montre son attachement à la république française.
Ce travail d'artiste a probablement été présenté à l'exposition universelle de 1900. Engelhardt décèdera à Saint-Dizier le 14 janvier 1906.

Sources: Archives de Haute-Marne Etat civil de Saint-Dizier